Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L’industrie numérique démocratise la création artistique

    Industrialisation ou démocratisation avec le numérique ?

    Il y a quelques années, l’arrivée de l’informatique a complètement bouleversé le processus de création artistique. Mais aujourd’hui, avec un peu de recul, on peut se demander si cette révolution est véritablement bénéfique...

    Il est tout d’abord nécessaire de rappeler ce qui a vraiment changé avec l’apparition du numérique. En schématisant, il apparaît qu’il y a trois nouveautés : tout d’abord, des réseaux non linéaires, ensuite, des processus dynamiques, et enfin, des expériences individuelles dans le temps et dans l’espace. Tout ceci a ouvert des perspectives nouvelles dans le processus de création artistique. Ainsi, aujourd’hui, n’importe quel profane, à l’aide de logiciels de plus en plus accessibles peut, depuis sa chambre ou son bureau, s’exprimer et créer librement.

     

    Alors, tout va bien dans le meilleur des mondes ? Et bien, pas tout à fait si on se met dans la peau d’un créateur. En effet, si on peut aujourd’hui faire des merveilles avec un petit ordinateur, il apparaît qu’il y a une barrière au niveau financier en ce qui concerne les grosses créations.

    C’est ce qu’exprime Bruno Loth, créateur, pour qui la vraie question est de savoir si on peut arriver au même résultat avec ou sans l’informatique. Apres une période d’enchantement presque béat dû à l’attrait de la nouveauté, il avoue en être quelque peu revenu et se tourner de nouveau vers les techniques traditionnelles. Ainsi il navigue aujourd’hui entre celles-ci et le numérique.